Que mettre dans un CV : 10 sélections indispensables à votre contenu

que mettre dans un cv
Source du CV : Template « CV Brillant »

La rédaction d’un bon CV vous permet de vous démarquer des autres candidats et de maximiser vos chances pour un entretien d’embauche. En effet, il existe des règles à respecter pour rédiger le curriculum vitae.

Voici les 10 points indispensables à mettre dans un CV.

1) Informations de contact

Les informations personnelles concernant le candidat sont le premier élément que doit contenir un CV.

En effet, le recruteur connaîtra davantage sur :

  • L’identité : le nom, prénom
  • L’adresse : le lieu de sa résidence
  • Les contacts : email, numéro de téléphone
  • D’autres informations comme le permis de conduire, si le poste visé nécessite la possession de ce document

Les informations personnelles sont à mettre en premier lieu dans un CV.

Elles doivent être facilement trouvables par le recruteur.

Il est conseillé de ne pas donner des adresses e-mail fantaisistes ainsi que des pseudonymes.

Il est préférable de créer un mail professionnel (gmail.com fait en général l’affaire) qui comporte réellement le nom et la photo du titulaire de l’adresse dans le cas de Gmail.

2) Photo

La photo n’est pas un élément obligatoire à placer dans son CV.

En effet, aucune entreprise n’est en droit d’imposer la présence d’une photo dans le CV des candidats et l’absence de photo ne peut en aucun cas être un motif d’élimination du dossier d’un candidat.

Insérer une photo dans son CV relève du choix personnel du candidat et plusieurs raisons peuvent le pousser à ne pas en intégrer une.

Par exemple, il souhaite préserver son anonymat. Cela permet d’éviter tout risque de discrimination sur l’apparence physique à l’embauche. D’ailleurs, ce genre de pratique de la part du recruteur est passible de sanctions administratives et judiciaires.

Par contre, placer une photo sur son CV permet aux recruteurs de mieux mémoriser une candidature.

On ne peut pas le nier.

La photo sur un CV est un atout non négligeable pour maximiser ses chances d’obtenir un poste.

Bien sûr, la photo doit être professionnelle, soignée, récente et se focaliser sur votre visage et non de la tête aux pieds.

Sans dire que le recruteur vous juge sur votre photo, il lui permet de voir comment vous vous vendez et comment vous vous mettez en avant.


Plus d’infos sur ce thème : Faut-il mettre une photo sur son CV ou pas ?


3 exemples judicieux de modèles de CV avec photo

cv avec photo
Notre note : 8/10
cv avec photo
Notre note : 9/10
cv avec photo
Notre note : 8/10

 

3) Titre de CV

Le titre est, sans doute, le premier élément que le recruteur va apercevoir dans le CV.

D’ailleurs, le titre est fait pour attirer l’attention aussi bien sur un livre, dans un film, ou dans un CV.

C’est de cet élément que le recruteur va décider s’il va lire le curriculum vitae ou non.

La longueur du titre ne doit pas dépasser une ligne.

Il doit susciter l’intérêt et s’adapter à chaque demande d’emploi et ne pas être générique.

En d’autres termes, le titre doit être rédigé en fonction du type d’emploi recherché.

Le titre est placé en haut du CV. Il est généralement rédigé en majuscules et/ou en gros afin d’attirer facilement l’attention.


Sur le même thème : Comment écrire un titre de CV percutant et accrocheur ?

4) Profil professionnel (ou accroche de CV)

L’accroche de CV est une sorte de résumé qui exprime qui est le candidat, ce qu’il a fait et ce qu’il prévoit de réaliser ensuite.

Cet élément va servir à « accrocher » le lecteur et l’inciter à lire davantage.

Dans l’accroche, le candidat va parler brièvement des postes qu’il a déjà occupés et qui sont en relation avec celui qu’il recherche actuellement.

Il va également parler de ses réalisations afin de susciter l’intérêt du recruteur.

Cette section est assez courte (entre 3 et 5 phrases maximum) et est à mettre en avant vers le haut du CV.


Sur le même thème : 10 exemples de phrases d’accroche de CV qui retiennent l’attention

5) Expérience professionnelle

L’expérience professionnelle est la rubrique qui va permettre au candidat de lister ses postes occupés et les établissements où il a travaillé jusqu’à maintenant.

Il est important de les énumérer votre parcours du plus récent au plus ancien.

Si le candidat dispose d’une expérience professionnelle plutôt fournie, il faut uniquement mentionner les postes antérieurs qui correspondent avec celui recherché pour éviter d’avoir un CV de plus de 2 pages.

Pour chacune des expériences professionnelles, il est important de renseigner :

  • l’intitulé du poste occupé
  • les fonctions et responsabilités assumées au sein de l’établissement
  • les accomplissements réalisés pour ce poste
  • les missions particulières
  • le nom de l’entreprise en question et sa localisation

Sur le même thème : Bien écrire l’expérience professionnelle sur son CV (avec exemples)

6) Formation

Dans cette partie, le candidat va énumérer son parcours étudiant.

Il s’agit de lister par ordre anti-chronologique les diplômes obtenus.

Généralement, il n’est plus nécessaire de mentionner le parcours avant le baccalauréat.

L’énumération doit également comporter :

  • l’année d’obtention de chaque diplôme
  • le titre en question
  • l’établissement où le diplôme a été obtenu.

7) Compétences

En général, il va vous falloir lister deux types de compétences :

  • les compétences professionnelles : par exemple la gestion de projet, la capacité de négociation, l’aptitude à travailler en équipe, etc.
  • les compétences personnelles : par exemple l’aisance relationnelle, le sens des priorités, les capacités linguistiques, etc.

A propos des compétences linguistiques justement, selon le niveau de maîtrise de la ou des langues, il faut mettre « lu, écrit, parlé » pour ceux qui peuvent pratiquer la langue sans être capable de l’utiliser au quotidien pour travailler ou « courant » pour ceux qui sont à l’aise à l’oral et à l’écrit.

Si vous n’avez que des notions d’une langue et ne pouvez pas vous en servir professionnellement, il vaut mieux éviter de la mettre.


Sur le même thème : Comment indiquer habillement son niveau de langue sur son CV ?


Si vous occupez un poste qui requiert certaines compétences techniques (bureautique, la programmation, l’infographie…), c’est une bonne idée de créer une section à part pour attirer l’attention et de lister ces compétences.

Par exemple, les développeurs informatiques listeront les langages de programmation et environnements qu’ils maîtrisent.

Essayez de donner un niveau à chaque compétence (« utilisation » pour un niveau intermédiaire, « bonne maîtrise » pour un niveau avancé et « expert ») ou d’utiliser un système de barres de chargement plus visuel.


Sur le même thème : 39 compétences à inclure sur votre CV que les recruteurs adorent

8) Centres d’intérêt

Attention, cette rubrique est à remplir avec sérieux.

Il faut essayer d’être logique de faire figurer des centres d’intérêts qui apportent quelque chose à la candidature du poste brigué.

Par exemple, une personne focalisée sur les jeux vidéo se montre un peu geek. Le recruteur s’attend donc à quelqu’un de timide et de réfléchi. Un profil recherché chez les programmeurs entre autres.

Dans la partie sur les centres d’intérêt, il est possible de citer les sports ou les activités pratiquées de manière régulière, les hobbies, les passions, les activités et les engagements associatifs, les instruments de musique auxquels il joue…

Les sujets sensibles ou qui n’apportent pas de valeur ajoutée à la candidature sont à bannir.


Sur le même thème : Centres d’intérêt sur un CV : les bonnes et mauvaises idées

9) Autres sélections

Dans certains cas et selon votre profil et le poste que vous briguez, il peut être nécessaire d’ajouter d’autres sections, comme :

  • Langues : si vous êtes traducteur ou journaliste
  • Software : si vous êtes graphiste ou développeur
  • Publications : si vous avez publié ou avez participé à la publication de livres
  • Récompenses : si vous en avez reçu

10) Mots-clés de l’offre d’emploi

Il faut faire attention à bien adapter votre CV à l’offre d’emploi.

C’est hyper important.

N’envoyez pas un CV générique à tout le monde.

Pour bien adapter votre CV à l’offre, il faut recenser les divers mots-clés présents dans l’annonce et les intégrer dans le CV afin de montrer que vous êtes la personne adéquate pour le poste.

Vous augmenterez vos chances d’être sélectionné parmi les autres candidats qui pour la plupart ne personnalisent pas leurs CV.

Oui, c’est vrai cela prend plus de temps d’adapter un CV pour chaque candidature.

Mais ça vaut le coup !

Il vaut mieux envoyer 3 candidatures personnalisées et bien ciblées que de bombarder 20 candidatures génériques.

Les choses à ne pas inclure dans un CV

Voici une sélection des éléments à ne pas inclure ainsi que des erreurs à ne pas commettre lors de la rédaction de son CV.

Trop de contenu, contenu non pertinent

Il est naturel de vouloir inclure le plus d’informations possible dans son CV afin de maximiser ses chances de se distinguer des autres candidats.

Mais cette approche est mauvaise.

Trop de contenu tue le contenu.

N’indiquez que ce qui est en rapport avec le poste que vous visez.

Les recruteurs ne passent pas plus de quelques secondes sur votre CV. S’il est surchargé et qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent, ils passent à la candidature suivante.

Dans tous les cas, essayez de synthétiser votre CV sur 2 pages maximum.

Les fautes d’orthographe et de grammaire

Même si l’erreur est humaine, elle n’est, malheureusement pas permise dans quelconque candidature en vue d’une embauche, et surtout pas dans un CV.

Une faute de frappe, un mot manquant, une faute de grammaire… Et vous donnez l’impression d’être une personne qui bâcle les choses et n’a pas l’attention aux détails.

Il faut lire, relire et demander à un proche de lire son CV avant de l’envoyer.

Il existe des correcteurs en ligne (Grammarly, Google Docs le gère aussi maintenant) qui peuvent aider à déceler les fautes et réduire les risques de bavures dans son dossier.

Certaines informations personnelles

Il n’est pas nécessaire de trop donner d’informations sur soi, sous peine d’alourdir le CV pour rien.

Par exemple, le statut marital et le nombre d’enfants sont des détails superflus qui importent peu pour le poste.

Il en est de même sur la religion ou ses orientations politiques et sexuelles.

Idem, l’âge ou la date de naissance, ne sont pas des informations nécessaires sur un CV.

Une adresse email non professionnelle

La plupart des jeunes ont tendance à utiliser des pseudonymes sur leur adresse email.

Cela ne fait pas professionnel du tout.

Il est obligatoire de créer une nouvelle adresse comportant uniquement le nom et prénom, et éventuellement les chiffres ou lettres additives afin de rendre l’adresse unique.

Par exemple, [email protected] est tout sauf recommandable…

Une adresse dans le genre [email protected] est plus convenable.

Les prétentions salariales

N’allez pas trop vite en besogne.

Vous aurez tout le temps d’en discuter en entretien.

Au cas où l’annonce demande la mention des prétentions salariales, c’est dans la lettre de motivation qu’il faut l’insérer sans dire de chiffre précis, mais une fourchette large ou inclure des critères dont le salaire va dépendre (horaire de travail, déplacements liés au travail…).

Tous les jobs que vous avez eu

Si vous êtes ingénieur civil depuis 10 ans, il n’est pas nécessaire de mentionner dans le CV les petits boulots en tant que serveur, plongeur ou coursier à mi-temps durant les vacances d’été lorsque vous étiez étudiants.

Cela ne fait qu’alourdir le CV sans apporter de véritable plus-value pour le poste recherché.

Par contre, si le poste en question est en relation directe avec ces jobs (par exemple, vous êtes à la recherche d’un nouveau job de serveur, de coursier ou de manager d’équipe au sein d’un restaurant), il faut les mentionner et exclure ceux qui ne correspondent pas avec le métier.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 2

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page