quelles experiences sur le cv

Faut-il mettre toutes ses expériences sur son CV ?

Est-ce une erreur de vouloir tout mettre sur son CV, même les expériences sans rapport ?

Si vous vous posez la question de savoir s’il est nécessaire de faire apparaître l’ensemble des expériences professionnelles que vous avez pu avoir tout au long de votre carrière, je vais m’atteler à répondre à cette question le plus clairement possible.

En général, les candidats jeunes et peu expérimentés doivent mettre le maximum d’expériences sur leur CV.  Pour les candidats plus expérimentés par contre, il doivent organiser leur CV de façon clair et cela peut parfois dire de regrouper des expériences ou de ne pas les mettre du tout.

Avant que je rentre dans les détails, il convient de préciser de quelle manière vous allez devoir valoriser vos expériences professionnelles dans votre CV.

Comment valorise-t-on ses expériences professionnelles ?

Bien évidemment il va être absolument indispensable de décrire l’ensemble des compétences que vous possédez.

Il s’agira de décrire les compétences techniques qui sont en rapport avec le métier que vous pratiquez, mais il va aussi falloir mettre en évidence un certain nombre de savoir-être.

En effet, ceux-ci seront très importants pour un recruteur qui cherche à la fois un technicien mais également une personne qui possède un certain nombre de valeurs et de qualités personnelles.

S’agissant des expériences proprement dites, vous allez devoir y consacrer une rubrique dans votre CV.

1) Les dates

Dans un premier temps, il faut inscrire avec précision les périodes pendant lesquelles votre expérience professionnelle s’est réalisée. Par exemple vous pouvez écrire :

De juillet 2013 à novembre 2020

Mais si votre CV comporte des trous vous pouvez tout à fait n’inscrire que les années cela remplira davantage. De ce fait vous pouvez écrire par exemple :

De 2013 à 2020

Dans un autre article, si cela vous intéresse, j’explique d’autres trucs sur comment justifier les trous dans son CV.

2) Le métier

Pour mettre en valeur une expérience professionnelle, il est également important d’inscrire le métier que vous avez réalisé durant celle-ci.

Dans ce cadre, je vous invite à être le plus précis possible afin de donner les meilleures informations qu’il soit aux recruteurs.

Évitez donc des titres comme :

Agent administratif, agent d’entretien, agent polyvalent, secrétaire, etc. etc.

En effet, cela ne donnera pas suffisamment d’informations sur votre profil.

Il est donc préférable d’employer des termes comme :

Agent en charge de l’accueil de la clinique, agent d’entretien des écoles, assistante comptable auprès du directeur financier ou commis de cuisine par exemple.

Ainsi, la précision sera au rendez-vous.

3) Le nom de l’établissement

Enfin, vous allez devoir citer le nom de l’entreprise, de l’association ou de l’administration dans laquelle vous avez évolué.

Si celle-ci n’est pas forcément connue, vous pouvez toujours entre parenthèses inscrire le secteur d’activité, la spécialité, le nombre d’habitants si c’est une commune par exemple.

Cela permettra une nouvelle fois aux recruteurs de savoir avec un peu plus de précisions à quelle personne il a à faire.

Les cas où il faut mettre en valeur toutes ses expériences professionnelles

1) Tout, mais alors TOUT inscrire

Bien évidemment, si vous êtes jeune et que vous avez peu d’expérience, il est absolument indispensable de tout inscrire dans votre CV.

Même les expériences sans rapport.

J’irais même plus loin vous devez parler des différents stages que vous avez eu l’occasion de réaliser lors de vos études ou diverses formations professionnelles, mais également les divers emplois que vous avez pu avoir pendant vos vacances. Si vous avez effectué un service civique vous pouvez également tout à fait le noter.

En effet, lorsque l’on est jeune on souffre beaucoup du manque d’expérience aussi il ne faut absolument pas négliger de les noter.

Réfléchissez donc bien à tout ce que vous avez eu l’occasion de faire depuis que vous êtes en âge de travailler et ce même si les périodes ont été de courte durée.

L’important étant, je le rappelle, que ces expériences aient pu permettre d’acquérir un certain nombre de compétences et de vous avoir appris à travailler et à respecter un certain nombre de règles.

2) Tout oui, mais de façon organisée

Si votre parcours est un peu plus long, il va peut-être falloir procéder d’une manière totalement différente. En effet, vous pouvez avoir eu l’occasion de travailler dans certains secteurs d’activité et que cela ne corresponde plus forcément à ce que vous recherchez aujourd’hui.

Aussi, il peut être tout à fait pertinent de consacrer l’intégralité d’une rubrique de votre CV à votre expérience professionnelle actuelle et d’en consacrer une autre aux expériences diverses que vous avez eu précédemment dans votre jeunesse.

Pourquoi ?

Parce que de cette manière, le recruteur pourra savoir que vous avez pratiquement toujours travaillé. Mais il pourra également voir que vous êtes une personne qui a su évoluer au fil des années ce qui est toujours très apprécié des recruteurs et de l’ensemble des managers dans les entreprises.

L’important lorsque vous allez rédiger votre CV est que celui-ci soit le plus clair possible pour la personne qui sera amenée à étudier votre candidature.

Cela montrera d’ailleurs que vous êtes une personne parfaitement organisée et vous commencerez de ce fait par recueillir un point très positif ce qui est toujours très important au regard de la concurrence qu’il y a à chaque recrutement aujourd’hui.

Les cas où il faut synthétiser certaines expériences professionnelles

Si vous avez une carrière encore plus longue et que vous avez déjà travaillé 25 ou 30 ans, il va bien évidemment falloir faire preuve d’un esprit de synthèse.

En effet, même si vous n’avez pas l’obligation de rédiger votre CV sur une seule page, il convient néanmoins que celui-ci ne soit pas trop long.

D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, je discute de ce sujet dans l’article Combien de pages pour un CV ? 1 pages? 2 pages ? Plus ?

De toute manière, s’il était trop long il est fort à parier que le recruteur ne le lira pas dans son intégralité avec l’attention suffisante que mérite toute candidature.

Aussi, comme précédemment n’hésitez pas à regrouper un certain nombre d’expériences afin de gagner le plus possible en clarté.

De même, si vous avez travaillé en intérim ou si, de la même manière, il vous est arrivé de cumuler de nombreuses expériences de courte durée, il ne va pas être pertinent de toutes les noter sur votre CV.

Aussi, je vous engage vivement à les regrouper.

Vous pouvez par exemple noter :

de 1999 à 2014 diverses expériences d’intérim dans le secteur de la ferronnerie

Ou de la même manière vous pouvez noter :

de 2004 à 2010 succession de huit contrats à durée déterminée pour le métier d’aide-soignant en bloc opératoire dans diverses cliniques.

Vous voyez de cette manière vous valorisez totalement votre expérience professionnelle sans pour autant rendre votre CV illisible.

De toute manière ne perdez jamais de vue que ce qui va être essentiel c’est de mettre en évidence les compétences que vous avez acquises.

Aussi peu importe pour le recruteur que vous ayez acquis ces différentes compétences et ces différents savoirs en étant en intérim pendant sept ou huit ans ou que vous les ayez acquises en étant dans la même entreprise pendant cette même période.

Pour certains, la stabilité sera appréciée quand pour d’autres la capacité d’adaptation que l’on peut acquérir en travaillant dans différentes boîtes d’intérim sera privilégiée.

Tout dépend donc du profil du recruteur et de la manière dont vous pourrez défendre votre position lors d’un éventuel entretien de recrutement.

En effet, ne perdons pas de vue que le CV et la lettre de motivation ont pour objectif premier de vous permettre de décrocher un entretien.

Et les carrières déjà bien longues ?

Enfin, pour les personnes qui ont déjà une jolie carrière professionnelle derrière eux, il n’est en aucun cas besoin de noter les différents stages que vous avez pu effectuer lors de vos études parfois lointaines ainsi que les emplois d’été que vous avez exercés dans votre jeunesse.

Cela n’aurait pas beaucoup de sens et surtout cela n’apporterait pas grand-chose à votre candidature, sauf si dans ce cadre vous avez réalisé des choses parfaitement exceptionnelles.

Et le service national ?

Enfin, et pour finir si vous faites partie de la génération des hommes à avoir effectué votre service national pendant 10 ou 12 mois vous pouvez toujours le noter si cela vous a permis d’apprendre un certain nombre de choses et d’exercer un métier qui peut être utile aujourd’hui.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page