deux intervieweur qui se regardent

Les 13 questions pièges d’entretien d’embauche les plus communes et comment les déjouer

Vous voulez anticier les questions pièges de votre prochain entretien ? Vous avez bien raison.

Stéphane M., Directeur RH depuis 20 ans, va aborder ces fameuses questions les unes après les autres pour vous donner ses meilleurs conseils pour y répondre de la manière la plus efficace possible.

Une fois celles-ci préparées, il n’y aura plus de question piège.

Pouvez-vous vous présenter en quelques minutes ?

Cette question n’est pas une question surprise mais elle peut en revanche être très piégeuse si la réponse à apporter n’est pas préparée.

Cette question revient dans pratiquement dans tous les entretiens de recrutement ce qui explique qu’elle ne peut en aucun cas être laissée au hasard.

Pensez toujours que la présentation doit durer au moins 5 minutes et qu’elle doit porter sur des aspects professionnels.

Le recruteur n’est pas intéressé par les prénoms de vos enfants, et peut lui importe que vous ayez grandi dans telle ou telle région.

Pour répondre, le plus simple est de résumer votre parcours professionnel de manière chronologique sans aucune hésitation car c’est quelque chose que vous avez parfaitement bien préparé (notamment la mise en valeur de vos compétences).

Quels sont vos 3 principaux défauts ?

Ici également vous avez pu préparer votre réponse en amont.

Essayez de proposer des défauts qui n’en sont pas vraiment ou qui ne sont pas trop graves.

Évitez de dire que vous n’arrivez pas à vous lever le matin mais vous pouvez préciser que vous êtes maniaque, trop rigoureux ou quelque chose qui se voit déjà sur votre CV : peu d’expérience par exemple ou connaissance partielle du secteur d’activité.


A lire aussi : Liste de 30 défauts utilisables en entretien


Pensez aussi à préparer des qualités ; dans ce cas-là parlez de force de travail, de curiosité, de rigueur mais toujours en donnant des exemples pour illustrer vos propos.


A lire aussi : Liste de 30 qualités utilisables en entretien

Que pensez-vous pouvoir nous apporter ?

Il n’existe pas de réponse type pour ce genre de question mais le mieux est de répondre ce que le recruteur attend.

Si dans l’annonce, l’enthousiasme est mis en avant parlez d’enthousiasme, en revanche si on y parle de disponibilité dites que vous êtes disponible.

Si l’annonce parle d’une personne expérimentée, évitez d’insister sur votre jeune âge (ou inversement).

L’étude détaillée de l’annonce est essentielle pour coller le mieux possible au profil recherché par l’entreprise.

Êtes-vous quelqu’un d’autonome ?

A cette question, il faut toujours répondre par l’affirmative.

En effet, un chef d’entreprise n’a pas le temps de materner ses employés et de les accompagner au jour le jour.

Précisez cependant que même si vous êtes autonome, vous êtes habitué à faire des retours à votre hiérarchie afin de faire valider votre travail.

Les exemples pour illustrer doivent être trouvés dans le domaine du travail : pensez-y-en amont mais vous pouvez préciser par exemple que vous faites les tâches quotidiennes tout à fait librement et que lorsque celles-ci sont plus pointues vous en parlez au préalable.

Pour quelle raison principale avez-vous décidé de postuler chez nous ?

Ici, c’est la question de la motivation qui est posée.

Préparez bien la réponse et demandez-vous ce que l’entreprise ou le poste ont de particulier.

Ne dites jamais que vous cherchez un emploi et que vous répondez à toutes les offres, même si c’est vrai.

Parlez de la réputation de l’entreprise si elle est connue, du secteur d’activité s’il vous intéresse tout particulièrement, du poste proprement dit et dans ce cas-là précisez les missions ou les caractéristiques qui vous intéressent : au sein d’une équipe, déplacements fréquents, recherche juridique…

La motivation doit vraiment être préparée car c’est très souvent elle qui fera la différence, même si la candidature est un peu moins bonne.

Pourquoi vous plutôt qu’un autre ?

Vous allez devoir mettre en avant une ou plusieurs caractéristiques vous concernant.

Je vous invite à parler d’enthousiasme et de motivation qui peuvent souvent faire la différence.

Mais vous pouvez aussi mettre en avant votre soif d’apprentissage.

Restez cependant modeste et évitez de dire que vous êtes le meilleur. Et surtout ne vous mettez pas en valeur en dénigrant les autres, ce serait aboutir à un échec.

Accepteriez-vous une rémunération inférieure à celle que vous avez perçue précédemment ?

Question piège par excellence.

Lorsque la question de la rémunération se pose, il ne faut pas hésiter à se retrancher sur les conventions collectives qui prévoient la rémunération.

Quant à la question plus précisément, si tel est le cas vous pouvez toujours dire que vous êtes prêt à perdre un peu d’argent au regard du réel intérêt du poste proposé, tout en précisant qu’en faisant faire vos preuves vous espérez bénéficier d’une revalorisation.

Si vous ne souhaitez pas diminuer votre salaire, dites le dès le départ cela évitera que tout le monde perde du temps.

Que dirait de vous votre ancien responsable ?

Restez toujours sur un aspect positif : « il dirait que je suis travailleur et particulièrement sérieux » mais évitez de dire quoi que ce soit de négatif qui pourrait vous nuire.

Ici aussi, l’essentiel est d’imaginer qu’il dirait quelque chose qui correspond à l’annonce : si l’annonce insiste sur la polyvalence, précisez que vous étiez polyvalent.

Pensez à vous mettre en valeur sans trop en ajouter cependant et en collant le mieux possible au profil de poste.

Quelle erreur avez-vous pu commettre précédemment ?

Question piège qui revient de manière très régulière.

Anticipez et cherchez une erreur que vous avez pu réaliser mais qui est sans conséquence et pas trop grave :

« j’ai oublié de payer des heures supplémentaires », « j’ai confondu deux clients au début de mon expérience ».

Encore une fois, ne sabotez pas votre candidature en étant trop sincère : « j’ai eu un accident avec un véhicule en état d’ébriété ».

Que connaissez-vous de notre entreprise ?

Vous avez tout intérêt à donner une réponse plus que complète.

Maintenant, il est simple grâce à Internet de se renseigner sur une entreprise.

Attardez-vous sur :

  • le nombre de salariés
  • les principaux clients
  • les projets en cours.

N’hésitez pas à préciser que vous êtes allé à plusieurs reprises sur le site Internet ce qui vous a permis de collecter un maximum d’informations.

Vous pouvez même vous renseigner auprès des salariés qui seront les meilleurs informateurs.

Pour avoir l’air motivé pour une entreprise, il faut en connaître le plus possible.

Avez-vous des questions sur l’entreprise, sur son organisation ?

Même chose que ci-dessus.

En vous renseignant au préalable sur l’entreprise, il va forcément y avoir des questions qui vont se poser à vous et pour lesquelles vous aurez besoin d’éclaircissements.

Pensez à bien les retenir ce qui vous permettra de bien montrer votre intérêt pour l’entreprise, ce qui plaira parfaitement à votre interlocuteur.

Surtout ne répondez jamais que vous n’avez aucune question.

Cela montrerait peu d’intérêt pour le poste et pour l’entreprise ce qui serait vraiment dommage.

C’est en posant des questions que vous pourrez engager un vrai dialogue.

Avez-vous postulé dans d’autres entreprises ?

Cette question est également régulièrement posée.

De la même manière que précédemment, il est conseillé de ne pas mentir et surtout, de ne pas prendre le recruteur qui vous reçoit pour un idiot.

Bien évidemment si vous avez postulé sur un autre poste, vous n’avez pas à le cacher bien au contraire.

L’idéal est de préciser que les autres postes sur lesquels vous avez postulé correspondent à ce que vous avez pu dire préalablement. Si vous avez basé votre motivation sur la nature du poste, précisez que vous avez postulé sur des postes similaires. Si votre motivation porte sur le secteur d’activité, vous pouvez tout à fait préciser que vous avez postulé chez un concurrent, ce n’est pas grave.

Rien ne vous empêche de préciser que le poste pour lequel vous passez l’entretien est celui qui vous intéresse le plus.


A lire aussi : « Avez-vous d’autres pistes ? » Comment répondre en entretien

En quoi votre âge peut être un avantage pour le poste ?

Que vous soyez jeune ou qu’au contraire vous soyez plus âgé, le problème de l’âge peut se poser.

Si vous sentez que votre jeune âge peut être un handicap, n’hésitez pas à parler d’enthousiasme, d’énergie et de soif d’apprendre.

Au contraire, si vous pensez que le fait d’avoir atteint la cinquantaine est problématique, il est important de mettre en avant votre expérience et la sagesse que l’on atteint avec l’âge.

Ayez pendant l’entretien, un comportement qui corresponde parfaitement à ce que vous affirmez.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page