Comment passer des entretiens d’embauche quand on est en poste ?

Passer des entretiens lorsque l’on est déjà en poste n’est pas toujours très simple à réaliser.

Doit-on être transparent avec son employeur actuel ? Doit-on passer ces entretiens en douce ?

Nous allons voir de quelle manière il est possible de procéder pour que les choses se passent pour le mieux avec l’entreprise ou l’administration qui nous emploie.

Devriez-vous prévenir votre employeur actuel que vous cherchez ailleurs ?

Il n’est pas forcément très simple de répondre à la question de savoir s’il faut informer son employeur que l’on cherche un autre emploi.

En effet, tout va dépendre de la situation et des rapports que vous entretenez avec lui.

Tout va dépendre aussi de la rapidité avec laquelle vous pensez trouver un nouveau poste.

Dans ce genre de situation, il est important de préserver son propre intérêt mais sans pour autant pénaliser l’entreprise et les membres de votre équipe.

Prévenir son employeur est une marque d’honnêteté

On peut considérer que le fait de prévenir son employeur que l’on cherche un nouvel emploi est une preuve d’une grande honnêteté.

De cette manière, l’entreprise peut anticiper le remplacement du salarié et ainsi ne pas se retrouver en grande difficulté en cas de départ.

Mais, il est aussi possible de se dire que le préavis sert à prévenir son employeur et qu’il n’y a pas de raison d’anticiper plus que cela.

Dans votre prise de décision, il faut bien réfléchir à la difficulté que va avoir l’entreprise pour vous remplacer le plus simplement possible. Si vous pensez que votre remplaçant se trouvera très rapidement, vous pouvez ne pas forcément prévenir votre employeur rapidement.

Prévenir son employeur peut être risqué

Le fait de prévenir son employeur peut être assez risqué, car il peut se sentir trahi et de ce fait vous embêter pour le temps qu’il vous reste à faire.

Ceci peut être d’autant plus embêtant que vous n’allez sans doute pas trouver un nouveau poste en deux ou trois jours.

La prudence doit donc être de mise.

De cette manière, vous pourrez continuer de travailler en toute tranquillité dans l’entreprise. Et vous n’informerez votre employeur que lorsque vous aurez la certitude que le recrutement dans la nouvelle entreprise va bien se réaliser.

De plus, on ne sait jamais : peut-être que finalement vous déciderez de ne pas partir.

Il aurait été idiot de prévenir de son départ pour finalement ne jamais devoir quitter la structure.

Reste que parfois certaines personnes vont préférer prévenir leur employeur pour commencer des négociations.

Prévenir son employeur pour qu’il nous fasse une contre-proposition

Si vous avez de bonnes compétences et que votre travail est apprécié, vous allez peut-être avoir une proposition de votre employeur afin de vous inciter à ne pas partir de l’entreprise.

Il sera toujours temps à ce moment de poursuivre votre démarche de changement de poste ou de profiter de l’aubaine pour bénéficier d’une augmentation de salaire ou même d’une promotion dans l’entreprise.

Il faut surtout ne se fermer à aucune hypothèse.

Trucs pour passer des entretiens en cachette sans que son entreprise le sache

Si vous optez pour le fait de ne pas prévenir votre employeur de votre recherche d’emploi, il va être nécessaire de trouver des astuces pour que celui-ci ne soit pas informé de vos démarches.

Vous allez donc faire preuve d’initiatives qui ne vous sont peut-être pas habituelles en temps normal.

homme passant un coup de fil discret

1) Prendre les rendez-vous en dehors de vos horaires de travail

Bien évidemment, le plus simple consiste à prendre les rendez-vous pour les entretiens de recrutement en dehors de vos horaires de travail.

De cette manière, personne ne sera informé de vos démarches de recherche d’emploi.

Privilégiez les rendez-vous le soir ou le matin ou voire pendant la pause du midi si vous avez assez de temps.

Le problème est que ce n’est pas toujours simple de pouvoir imposer des horaires de rendez-vous à des recruteurs qui ont souvent les mêmes temps de travail que vous.

Dans ce cadre, il peut être pertinent de faire le premier entretien en visioconférence ce qui sera toujours beaucoup plus simple à organiser.

Il s’agira uniquement de se déplacer et de se libérer pour un éventuel second entretien avec de fait des démarches bien plus avancées.

2) Utiliser des RTT ou des jours de congés pour les entretiens de recrutement

Il peut aussi être assez simple de poser un jour ou une demi-journée de congé ou de RTT pour passer un entretien de recrutement.

C’est souvent assez facile lorsque vous n’avez pas de délai à respecter dans la pose de ces jours.

Reste qu’il ne faut pas que les entretiens se multiplient trop, car sinon vous risquez de consommer l’ensemble de vos jours de congés ou de RTT ce qui risque d’être dommage.

De plus, cela risque tout de même d’éveiller les soupçons chez votre employeur, pas habitué à ce que vous posiez des jours de congés de cette manière.

3) Faire les entretiens sur des jours de télétravail

Si vous bénéficiez de jours de télétravail dans votre entreprise, vous avez toujours la possibilité de passer vos entretiens de recrutement pendant ces journées.

Reste que le risque de vous faire appeler pendant l’entretien existe.

Si tel est le cas, il vous faudra rappeler très rapidement votre interlocuteur après l’entretien pour ne pas être pris à défaut par votre responsable.

Dans un second temps, je vous invite vivement à rattraper le retard dans votre travail.

Vous devez juste vous accorder un aménagement d’horaires pour passer votre entretien et non voler du temps à votre employeur.

Cela pourrait vous être reproché de manière tout à fait légitime.

4) Allonger la pause méridienne

Une autre astuce consiste à allonger un peu la pause méridienne pour pouvoir vous rendre à votre entretien de recrutement.

Il vous suffira d’inventer une petite excuse du genre « je mange avec un ami que je n’ai pas vu depuis longtemps. Je rattraperai le temps ce soir ».

De cette manière, vous pourrez vous rendre à votre entretien en toute tranquillité.

D’ailleurs pour les personnes qui pointent, il est encore plus simple de décaler ses horaires. Il suffit juste ici encore une fois de prévenir les collègues de travail afin que la situation n’apparaisse pas comme suspecte.

5) Inventer un rendez-vous impossible à louper

Il est de plus en plus difficile aujourd’hui d’obtenir un rendez-vous chez un médecin (qu’il soit généraliste ou spécialiste).

De ce fait, il est tout à fait possible de dire que l’on a un rendez-vous qu’il est impossible de manquer car sinon on risque de devoir attendre encore plusieurs mois.

Il est plus que probable que votre employeur comprendra parfaitement bien la situation puisqu’il doit connaître celle-ci également lorsqu’il cherche lui-même à avoir un tel rendez-vous.

De la même manière, vous pouvez inventer un rendez-vous avec les professeurs de l’école de vos enfants qui auraient un problème ou avec l’administration fiscale par exemple.

Vous pouvez aussi dire que vous avez rendez-vous pour faire réaliser votre passeport ou votre carte d’identité dans votre mairie, ce qui ne peut se faire que pendant les heures de travail puisqu’en dehors les mairies sont fermées.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page