candidat patience

Pourquoi et comment faire patienter un candidat (avec exemples)

Il arrive parfois que nous soyons dans l’obligation de faire patienter un candidat qui a postulé au sein de notre entreprise.

Même si nous savons que cela n’est pas forcément très plaisant pour la personne, d’autres impératifs nous obligent à ne pas donner une réponse de manière immédiate.

Nous allons voir quelles sont les raisons pour lesquelles il est nécessaire de faire patienter un candidat avant d’énumérer quelques astuces qui existent pour les faire patienter.

Article écrit par Stéphane M., directeur des ressources humaines.

Pour quelles raisons faire patienter un candidat suite à la réception de sa candidature?

Lorsque nous lançons une procédure de recrutement, il peut arriver que celle-ci s’étale sur plusieurs semaines.

Il est de fait totalement indispensable de faire patienter les candidats dans l’attente d’avoir reçu l’intégralité des candidatures.

En effet, pour ne pas se limiter en nombre de candidats il peut régulièrement arriver que l’on laisse un laps de temps assez important pour postuler.

De ce fait, le temps peut paraître long pour les personnes qui ont postulé dès le départ.

Pour quelles raisons faire patienter un candidat suite à un entretien d’embauche ?

Les candidats lorsqu’ils ont été reçus en entretien d’embauche espèrent toujours avoir une réponse très rapide.

Or, il n’est pas toujours possible de la leur donner immédiatement.

En voici plusieurs raisons :

  • Nous avons décidé de répartir la réception des différents candidats sur plusieurs semaines ce qui nous oblige à attendre pour faire notre sélection.
  • Nous ne sommes pas totalement décisionnaires et il faut attendre l’avis d’une personne qui nous est supérieure d’un point de vue hiérarchique. Celle-ci n’est pas forcément immédiatement disponible pour donner une réponse car le dossier n’est pas forcément non plus sa priorité du moment.
  • Nous nous accordons un peu de temps pour la réflexion afin d’avoir la certitude de choisir la bonne personne pour le poste en question.
  • Parfois également, et cela arrive de manière régulière, une période de congé peut suspendre la procédure de recrutement pour ne reprendre qu’à l’issue des vacances.
  • Il peut arriver que l’on relance une nouvelle annonce faute d’avoir trouvé un candidat satisfaisant. De ce fait aucune réponse n’est donnée dans un premier temps.

Quelles sont les astuces pour faire patienter un candidat ?

Il est important de faire très attention lorsque l’on fait patienter les candidats parce que le risque est réel que les meilleurs d’entre eux trouvent un autre poste dans une entreprise qui aura pris moins de temps pour recruter.

Il est donc très intéressant comme on le dit souvent de « garder les pieds au chaud ».

1ère astuce : faire un mail d’accusé de réception

« Nous avons bien reçu votre candidature pour le poste de directeur financier et nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre entreprise. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dans les meilleurs délais ».

De cette manière le candidat sait que sa candidature est bien parvenue auprès du service en charge du recrutement et il sait également qu’il doit patienter quelques semaines avant que la suite ne soit donnée.

2ème astuce : fixer un entretien de recrutement très rapidement

La date n’a pas forcément besoin d’être très proche, bien au contraire, mais une fois que le candidat a conscience que son profil nous intéresse, il attendra forcément d’avoir passé l’entretien avec nous pour s’engager pour une autre entreprise ou une autre collectivité :

« Votre candidature nous intéresse particulièrement mais notre organisation ne nous permet pas de vous recevoir dans l’immédiat ; en revanche, je vous propose un entretien de recrutement pour dans trois semaines ».

3ème astuce : promettre une réponse d’ici 2 semaines (après entretien)

Lorsque la personne a été reçue en entretien de recrutement, il va falloir faire preuve d’ingéniosité pour la faire patienter si nous n’avons pas la capacité de prendre une décision rapidement.

Le mieux est sans doute de jouer la sincérité et de lui dire que pour des raisons d’organisation il ne sera pas possible de donner une réponse avant 10 ou 15 jours et ce quelle que soit la réponse :

« Pour faire suite à notre entretien, je ne peux vous donner une réponse immédiate car je ne suis pas le seul décisionnaire ; en revanche, je vous promets une réponse définitive pour dans une quinzaine de jours ».

Ainsi il est tout à fait possible d’imaginer que la personne attendra notre appel si jamais elle doit s’engager éventuellement dans une autre entreprise.

4ème astuce : fixer son 2ème entretien rapidement mais sans date

Lorsqu’un deuxième entretien est prévu à l’issue du premier, il est tout à fait envisageable de rapidement appeler la personne pour lui dire qu’elle sera vraisemblablement conviée à un second entretien mais qu’il n’est pas encore possible de lui donner la date.

En effet, il peut arriver régulièrement que les participants au deuxième entretien ne soient pas forcément disponibles très rapidement et qu’il soit nécessaire d’attendre deux ou trois semaines.

En informant le candidat des délais que nous sommes obligés de respecter dans le cadre de notre procédure de recrutement, nous pouvons tout à fait légitimement espérer qu’il aura la patience d’attendre pour à nouveau venir nous rencontrer dans le cadre de ce deuxième entretien.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 2

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page