Entretien d’embauche téléphonique : ce qu’il faut faire et ne pas faire

entretien d'embauche téléphonique

Tout le monde sait comment se passe un entretien d’embauche physique, mais quand il s’agit d’un entretien téléphonique, les candidats tendent à penser qu’il est informel. Ils ne le prennent pas assez au sérieux et se font surprendre. C’est bel et bien un premier test. Voici quelques conseils pour que vous puissiez réussir cette entrevue et mettre toutes les chances de votre côté pour passer à l’étape suivante (normalement l’entretien d’embauche en face à face).

Les règles à respecter lors d’un entretien téléphonique

Pourquoi un entretien téléphonique ?

Très simple. Pour faire un premier écrémage.

Vous avez réussi à capter l’attention d’un recruteur avec un CV professionnel bien ficelé. Bravo. 1ère étape (loin d’être la dernière) accomplie.

Pour le poste visé, il y aura sans doute d’autres candidats qui auront aussi séduit le recruteur.

Afin que le recruteur puisse faire le tri parmi les candidatures qui l’intéresse, il peut décider de d’abord faire des entretiens téléphoniques pour prendre la température.

Si vous ne voulez donc pas vous faire évincer lors de cette étape, mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté et être prêt.

Là, il y a deux possibilités.

  1. Le recruteur va prendre rendez-vous avec vous. Il va vous demander par email quand est-ce que vous êtes disponible pour un coup de fil.
    Parfait. Vous n’êtes pas pris au dépourvu. Vous avez le temps de faire vos recherches, de vous organiser et de vous préparer.
  2. Le recruteur décide de vous appeler à l’improviste. Si vous décrochez, il va déjà falloir vous rappeler de quelle entreprise il s’agit et quel était le job pour lequel vous aviez candidaté. Si vous êtes en recherche de travail, il y a des chances pour que vous n’ayez pas envoyé seulement une candidature…
    Trop d’hésitation à ce moment pourra faire penser que vous n’êtes pas vraiment intéressé par ce job.
    Cela serait commencer l’entrevue d’un bien mauvais pied si le recruteur lui-même devait vous rappeler le rôle et sa mission.
    Notre conseil : notez sur un petit papier toutes les candidatures que vous avez envoyé et gardez-le dans une poche à tout moment.
    Conseil n°2 : ne décrochez pas. Laissez le recruteur tomber sur répondeur. Il vous laissera sûrement un message dans lequel il expliquera qui il est et pour qui il travaille. Du coup cela vous laissera le temps de vous rappeler de l’annonce et de faire vos recherches avant de le rappeler.

Au bon moment et au bon endroit

Vous vous êtes mis d’accord pour un rendez-vous pour un entretien téléphonique à 14h. Si vous voulez vraiment décrocher le poste, il faut que vous soyez près du téléphone une dizaine de minutes avant l’entretien. D’ailleurs, ce temps d’avance vous permettra de bien vous concentrer et d’éliminer tout stress pouvant vous déstabiliser.

Évidemment, mettez-vous dans un environnement calme et sans bruit. Éteignez la télé, fermez les portes et les fenêtres.

Une bonne préparation avant tout

recherches et preparation entretien

Un entretien téléphonique est tout aussi important qu’un entretien physique. En effet, c’est le premier contact entre postulant et recruteur, et ce dernier s’attend à ce que le candidat reflète bien les qualités mises en exergue dans le CV.

Les 30 premières secondes sont les plus importantes pour les recruteurs. Si vous ne savez pas répondre aux premières questions posées, qui sont le plus souvent à propos de l’entreprise et du poste vacant, c’est à peu près certain que les recruteurs vont vous zapper.

Ainsi, pour ne pas vous faire surprendre, informez-vous au maximum sur l’entreprise et sur l’offre d’emploi.

Faites vos devoirs.

Essayez de savoir dans quoi l’entreprise est spécialisée, quels sont ses produits phares, ses nouveautés, ses actualités, quelles sont les missions qui vous seront attribuées, comment se déroule le process métier…

Faites bien vos recherches. Notamment sur les sites web de l’entreprise, les réseaux sociaux, Google Actualités, LinkedIn…

Comment commencer un entretien téléphonique ?

Très normalement. En étant professionnel. Saluez le recruteur et remerciez-le de prendre le temps de vous accorder cette entretien.

Puis laissez-le mener la suite de la conversation.

Une conversation où vous devez vous mettre en avant

L’entretien téléphonique est une entrevue où le recruteur va essayer d’avoir le maximum d’informations à propos de vous pour savoir si vous pouvez convenir au poste.

Il va falloir le séduire et vous mettre en avant sans tomber dans l’excès de confiance.

N’interrompez jamais votre interlocuteur et laissez lui finir avant de vous exprimer.

En premier lieu, vous devez vous présenter (même si le recruteur ne l’a pas demandé). Par la suite, vous allez répondre clairement, directement et brièvement aux questions qui vous sont posées.

Vous pouvez bien entendu développer une réponse, mais n’en faites pas trop au risque d’inciter à l’ennui ou de compliquer les choses.

En outre, là où vous allez vraiment capter l’attention des recruteurs c’est au niveau du fait que vous pouvez apporter un plus à l’entreprise. Puisque vous vous êtes bien préparé à l’avance, n’hésitez pas à poser des questions à propos de l’entreprise, sur ces stratégies, sur la manière de travailler, sur votre point de vue à propos du poste à occuper, sur de nouveaux processus permettant de gagner en efficacité vis-à-vis de la concurrence ou en termes de productivité…

En bref, vous devez montrer indirectement à l’entreprise que vous êtes le candidat idéal pour le poste.

Avoir tous les documents sous la main

Pour pouvoir réagir rapidement et ne pas être pris au dépourvu, ayez à portée de main :

  • Le CV sur vous avez envoyé. Idéalement il aura été personnalisé, donc ayez le bon.
  • La lettre de motivation avez laquelle vous avez candidaté. Ici aussi elle aura été personnalisée en théorie.
  • L’annonce à laquelle vous avez postulé.
  • Les notes sur les éléments clés de l’entreprise que vous aurez relevé lors de vos recherches.
  • Les emails échangés avec le recruteurs.
  • Un calepin et un crayon pour noter quoique ce soit.

Préparez les questions qui tombent à chaque fois en entretien

« Comment vous décrivent vos amis ? »

« Quel est la chose la plus intéressante que vous ayez faites ces 2 dernières années ? »

« Quel est l’accomplissement dont vous êtes le plus fier ? »

« Quels sont vos qualités ? Défauts ? »

« Pourquoi devrais-je vous embaucher ? »

« Avez-vous des questions ? »

Préparez vos réponses aux questions d’entretiens d’embauche les plus posées. Cela vous évitera de bafouiller ou de vous retrouver dans l’embarras.

Si le télé-recruteur décide de vous emmener vers un entretien anglais, ne paniquez pas et ne vous démontez pas. Les réponses à apporter sont les mêmes sur le fond.

Comment terminer un entretien téléphonique ?

C’est le recruteur qui doit terminer l’entrevue. Ne lui faites jamais comprendre que vous êtes pressé et que vous voulez raccrocher. Cela serait vu comme un manque de respect.

Profitez des derniers instants pour bien vous assurer de la suite des événements. Quand est-ce que les RH prendront une décision ? Quand auront lieux les entretiens physiques ?

Puis remerciez une nouvelle fois votre interlocuteur avant de raccrocher.

Les erreurs à ne pas faire lors d’un entretien au téléphone

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, vous devez absolument éviter les erreurs suivantes :

  • Abandonner : On vous dit que votre interlocuteur n’est pas encore disponible ? Ne vous laissez pas abattre et demandez à quelle heure vous pouvez rappeler.
  • Ne pas maîtriser sa voie et son intonation : Il est important que le ton et l’intonation employés soit justes. Pas trop fort, pas trop doucement, ni trop rapide.
  • Devenir désagréable : Si on vous fait attendre plusieurs minutes au bout du fil, restez patient et ne montrez jamais d’attitude désagréable au standardiste, car vous risquez de vous heurter à un refus. Vous devez être cordial à tout instant.
  • Être trop carré : Vous n’êtes pas un robot au point de seulement répondre aux questions qu’on vous pose sans faire preuve de dynamisme, sans apporter votre point de vue. Montrez que vous êtes une personne agréable et enthousiaste. Souriez ! Même si ca ne se verra pas ca s’entendra au son de votre voie.
  • Être diverti : Concentrez-vous uniquement sur l’entretien et rien d’autre. Ce n’est pas la peine de regarder un film ou de lire vos messages.
  • Se familiariser trop rapidement : Le recruteur vous accorde toute son attention et il vous montre qu’il a de la sympathie pour vous. Malgré cela, évitez de le prendre comme un proche et de commencer à le tutoyer ou à lui faire des blagues. Restez professionnel.