Comment devenir runner en restauration (salaire, études, avantages)

comment devenir runner
Qu’est-ce qu’un runner dans la restauration et comment le devenir ? Je vous explique tout

De nombreux postes sont disponibles dans la restauration. Ces postes exigent des compétences et expériences diverses et variées.

Les débutants peuvent y trouver leur compte en postulant par exemple pour être runner (ou commis de salle). Mais en quoi consiste donc ce métier et quelles sont les compétences nécessaires pour être runner ?

Qu’est-ce qu’un runner ? En quoi consiste ce métier ?

Travaillant sous les ordres du chef de rang, le runner (aussi appelé « commis de salle ») est un employé de restaurant dont la mission principale est de livrer les plats et les débarasser.

Du fait de ses attributions, il court (run en anglais) constamment depuis la salle vers la cuisine et vice versa.

Normalement, le runner ne prend pas les commandes. Il laisse cette tache aux serveurs.

Il est également sollicité pour répondre à diverses demandes des clients, comme chauffer les plats, apporter des couverts, du pain ou encore du sel, amener l’addition… Il contribue ainsi optimiser la qualité du service à la clientèle.

Il doit avoir une bonne condition physique, dans la mesure où il effectue d’incessants allers-retours entre la cuisine et la salle.

Le runner est aussi sollicité dans l’accomplissement d’autres taches comme :

  • Nettoyer le sol
  • Dresser les tables : poser la nappe et déposer les couverts
  • Nettoyer et redresser les tables après le départ des clients
  • Ranger la salle à la fin du service

En faisant preuve de passion, de persévérance et de motivation, le runner peut rapidement endosser plus de responsabilités.

Le runner est naturellement amené à évoluer vers le métier de serveur.

Dans tous les cas, il doit être convivial et chaleureux, favorisant une bonne relation avec la clientèle.

Le salaire

Le salaire d’un runner varie selon les établissements, car les missions qui lui sont attribuées ne sont pas toujours les mêmes.

En France, le salaire moyen oscille entre le SMIC et environ 1800 € brut par mois selon la notoriété du restaurant. Sans compter les éventuels pourboires et heures supplémentaires.

Sur le même thème : Salaire des serveurs en France : fourchettes de rémunération

Quelles études faut-il faire pour devenir runner ?

runner avec plateau
Pas forcément besoin de faire des études mais ça peut aider

En général, il ne faut pas de diplôme particulier pour devenir runner.

Il faut surtout être énergique, savoir bien observer et avoir la volonté et la capacité d’apprendre rapidement.

Toutefois, une partie des établissements favorisent les candidats qui ont suivi des études spécifiques : la détention d’un diplôme représente un atout certain.

Les titulaires d’un CAP ou d’un BEP en restauration et hôtellerie ont plus de chance d’être recrutés rapidement et notamment par des établissements plus huppés.

Le CAP Restauration est une formation disponible pour ceux qui ont terminé les études secondaires (après la 3ème). Elle dure 2 ans et son programme est divisé deux parties :

  • les matières générales comme le français, l’histoire ou la géographie
  • Les matières spécifiques au métier comme l’approvisionnement, l’hygiène ou encore l’organisation

Si vous disposez d’un CAP Restauration, votre formation pour obtenir le BEP en hôtellerie  restauration dure 1 an. Dans le cas contraire, vous passerez votre examen après 2 ans.

Vous y apprenez les bases de la production culinaire, le service et la commercialisation.

Quel type de carrière espérer pour les runners ?

Le poste de runner est bel et bien évolutif.

En travaillant dur et efficacement, il peut devenir serveur, puis chef de rang voire maître d’hôtel.

Un chef de rang travaille avec les runners pour les services en salle et les encadre. Il veille à ce que les runners effectuent bien leurs tâches. Avant l’arrivée des clients, le chef de rang s’assure que la table est bien dressée et propre. Il est également responsable du confort et de la satisfaction des clients. Il doit absolument être capable de répondre à toutes leurs questions. Il se charge également des additions et les encaisse.

Quant au maître d’hôtel, il reçoit les clients et les conduit vers leur table (dans le cas où ils ont réservé) ou vers une table libre dans le cas contraire. Ensuite, il soumet les menus et leur fait des suggestions. À noter que cet employé doit parfaitement maîtriser son domaine pour toujours être apte à répondre aux exigences des clients.

Il encadre les runners et les chefs de rang et travaille en étroite collaboration avec le gérant. Il est attentif à tous les détails dans la salle afin que tout se déroule bien.

Quels sont les avantages d’être runner ?

  • L’un des avantages de ce métier est le travail en équipe. La brigade d’un restaurant est souvent soudée.
  • Vous avez, en outre, l’occasion d’acquérir de l’expérience et du savoir-faire pour augmenter vos performances.
  • Le métier de runner vous amène à bouger en permanence. Ce genre d’activité est bénéfique pour entretenir votre forme physique.
  • Certains établissements offrent à la fois un salaire fixe et d’autres avantages comme un logement, des repas et des indemnités.
  • Les pourboires peuvent être intéressants selon l’établissement.
  • Bien au-delà de l’aspect financier, c’est une source de motivation qui prouve que le client est satisfait de votre travail.

Quels sont les inconvénients d’être runner ?

inconvenients-etre-runner

  • Même si bouger est bon pour la santé, ce travail est fatigant, à la longue. En effet, il n’est pas facile d’effectuer les allers-retours de la cuisine à la salle à longueur de journée. De plus, le runner est amené à toujours être debout même lorsqu’il n’a pas grand chose à faire.
  • Travailler en week-end représente également un inconvénient majeur avec ce métier. Et puis, vous devez vous conformer aux horaires de l’établissement. Vous êtes obligé de rester jusqu’à la fermeture tard le soir pour nettoyer la salle.
  • Par ailleurs, les occasions pour qu’un runner parte en vacances en été sont rares étant donné que les restaurants sont pour la plupart plus chargés durant cette saison.
  • Un runner est exposé à divers accidents de travail en transportant par exemple des plats chauds ou en soulevant des mobiliers relativement lourds lors du nettoyage.

Le mot de la fin

Le métier de runner est intéressant pour ceux ou celles qui souhaitent faire une carrière dans le service en restauration.

En effet, ce travail offre pas mal d’avantages et l’ascension des échelons peut se faire assez rapidement.

Surtout, il ne nécessite pas de diplôme particulier ni d’expérience exhaustive pour démarrer.

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 4.5 / 5. Votants : 2

Retour haut de page