entretien

Qu’est-ce que vous n’aimiez pas dans votre dernier emploi ?

Voilà une question d’entretien d’embauche qui met souvent les candidats mal à l’aise.

Il y a plusieurs étapes nécessaires à suivre afin de répondre au mieux à cette question particulièrement difficile mais qu’il est nécessaire d’anticiper.

Ne jamais dénigrer son employeur

Lorsque l’on vous pose la question (mais même lorsque l’on ne vous demande rien), je vous invite à ne jamais dénigrer ou critiquer un ancien employeur.

Vous ne pouvez pas dire que ce que nous n’aimez pas dans votre dernier emploi c’est votre patron ou votre responsable trop ceci ou trop cela.

En effet, le recruteur peut penser que si vous critiquez votre ancien employeur vous pourrez être amené tôt ou tard à le critiquer.

De plus, il est possible que le recruteur connaisse votre ancien employeur.

Aussi, faites toujours preuve de prudence à ce niveau-là car critiquer veut dire conflit et les entreprises évitent de recruter des personnes qui ont déjà eu des conflits dans leur parcours professionnel.

Préciser que chaque emploi a ses points positifs et ses points négatifs

Lorsque la question vous sera posée, vous pouvez tout d’abord commencer par préciser que tous les emplois ont des points positifs et des points qui le sont moins.

Cela permettra de faire une bonne introduction et surtout cela permettra de préciser que vous êtes tout à fait conscient que le poste sur lequel vous postulez ne représente pas toute la perfection non plus.

N’hésitez pas à rappeler que par définition un emploi a des contraintes et que le rôle de chacun est de s’y adapter le mieux possible.

Trouver un élément relatif à l’entreprise

Pour répondre à la question de l’aspect négatif de votre emploi, vous pouvez par exemple parler de l’entreprise.

Pour ce faire, trouvez les points négatifs par rapport à l’entreprise ou l’administration au sein de laquelle vous postulez aujourd’hui.

1. Absence de perspective d’évolution

Vous pouvez tout d’abord mettre en avant que ce qui vous déplaît dans votre emploi actuel c’est qu’il n’existe aucune possibilité de progression professionnelle.

Soit parce que l’entreprise est de toute petite taille, soit que les postes sont tous occupés ou soit car il n’existe aucune perspective de développement de l’activité.

Vous pouvez utiliser des formules du type :

✔️ « C’est avec regret que j’envisage de quitter cette entreprise qui m’a donné ma chance mais malheureusement il n’existe aucune perspective d’évolution dans les prochaines années ».

2. L’impossibilité de monter des projets d’envergure

Certains métiers pour pouvoir mener des projets d’envergure doivent être exercés dans des structures de tailles suffisamment importantes.

C’est notamment le cas dans les ressources humaines ou dans les finances par exemple.

Il est donc possible de s’appuyer sur cet argument pour expliquer ce qui plaît moins dans son poste actuel.

Par exemple :

✔️ « J’ambitionne de mettre en place une véritable politique de santé au travail mais je sais que la collectivité dans laquelle je travaille aujourd’hui n’aura jamais les moyens d’une telle ambition ; c’est pour cette raison que je suis à la recherche d’un poste dans une plus grande structure ».

En répondant de la sorte, on ne critique pas son employeur mais on fait part d’une réalité toute simple.

De plus, cela permet de montrer que l’on est une personne qui a pour ambition de mener des projets importants et qui peuvent être valorisants pour l’entreprise.

Trouver un élément qui n’a aucun rapport avec le nouveau poste proposé

Enfin, pour répondre à la question qui consiste à savoir ce que l’on n’aime pas dans son poste, il peut être pertinent de choisir des aspects secondaires qui ne se retrouvent pas sur le poste proposé.

Le fait de choisir des aspects secondaires montre que l’essentiel du poste est apprécié.

De plus, faire le choix d’éléments qui ne sont pas proposés sur le poste de recrutement n’apparaitra à aucun moment comme négatif pour vous recruter.

1. Des déplacements trop fréquents

Si dans votre poste actuel vous êtes amené à vous déplacer de manière régulière et qu’aucun déplacement n’est prévu sur le poste visé vous pouvez tout à fait en parler.

✔️ « Les déplacements trop fréquents que je suis amené à faire me posent des difficultés d’ordre familial ce qui m’amène à chercher un poste plus sédentaire ».

Les arguments défendus sont tout à fait recevables et ne constituent en rien un frein pour le poste que vous envisagez de rejoindre.

2. Une absence de formations

Vous savez que l’entreprise que vous souhaitez rejoindre met en avant une politique volontariste en matière de formation.

Aussi, vous pouvez faire d’une pierre deux coups : montrer votre motivation pour suivre des formations professionnelles et expliquer ce qui ne vous convient pas dans votre poste actuel et qui explique que vous souhaitiez le quitter.

✔️ « J’envisage de quitter mon poste car j’aspire à évoluer en suivant des formations ce qui n’est pas possible dans l’entreprise qui m’emploie à l’heure actuelle ».

Les réponses à éviter

Il existe des arguments qu’il convient d’éviter de développer lors d’un entretien d’embauche et ce même si vous les pensez réellement.

Il ne vous est pas demandé de mentir mais plutôt d’éviter de vous tirer une balle dans le pied en disant au recruteur des choses qu’il n’a pas vraiment envie d’entendre et surtout des choses qui pourraient desservir votre candidature de manière définitive.

❌ Des horaires trop importants

Vous pouvez avoir envie de changer de travail pour réaliser moins d’heures et vous recentrer sur votre vie personnelle.

Cela est tout à fait respectable mais cela peut ne pas être très apprécié lors d’un entretien d’embauche et ce quel que soit le secteur d’activité.

En effet, vous ne devez pas donner l’impression de postuler pour trouver un petit travail tranquille qui vous permettra de moins vous fatiguer.

L’employeur cherche avant tout des personnes qui souhaitent s’investir dans leur travail.

Soyez très attentif surtout si vous postulez dans le secteur public car trop souvent les personnes qui arrivent du monde de l’entreprise pensent que leur charge de travail sera moindre et sont souvent surpris.

Ne donnez pas l’impression que vous postulez pour être tranquille !

Il est très désagréable pour un recruteur d’entendre que chez lui on travaille moins que chez les autres.

❌ Une politique salariale qui ne vous convient pas

Il est possible de changer de travail pour mieux gagner sa vie. Encore une fois, ceci est tout à fait légitime.

Mais ce n’est pas un argument qu’il convient de développer lors d’un entretien d’embauche.

Si tel est le cas vous risquez de passer pour une personne qui ne travaille que pour l’argent peu importe l’entreprise ou les missions qui seront confiées.

Cela peut aussi laisser penser que si une autre structure vous propose davantage vous partirez de la même manière.

Il est impossible de dire « je quitte mon poste car je suis trop mal payé » ❌

Il est préférable de dire « je cherche à évoluer d’un point de vue professionnel et me voir confier de nouvelles responsabilités » ✔️

De cette manière, vous expliquez que vous souhaitez gagner davantage sans pour autant apparaître comme un mercenaire.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 2

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page