14 métiers bien payés lorsqu’on a un bon niveau d’anglais

Si vous parlez (très) bien l’anglais et que vous cherchez un job bien payé, il est probable que vous le trouviez, car nous sommes en présence d’une compétence qui est tout particulièrement recherchée, et ce, dans un très grand nombre de secteurs d’activité.

Pour vous donner quelques idées, voici une liste de métiers bien payés lorsque l’on parle bien anglais.

1) Traducteur

traducteur

Il s’agit du métier le plus évident qui consiste à traduire des écrits ou des conversations.

Ce métier rapporte souvent des salaires intéressants, car il s’agit souvent de traduire ce que disent des célébrités, des sportifs ou d’hommes politiques par exemple.

Mais aussi les un peu moins glamour modes d’emploi et autres notices d’utilisation.

Les traducteurs sont souvent payés à la vacation, mais plus les traductions nécessitent un vocabulaire technique, plus la rémunération est élevée.

2) Agent d’accueil dans des musées

Il est souvent nécessaire de parler l’anglais dans les musées qui accueillent de nombreux visiteurs et notamment des touristes.

De ce fait, les salaires tournent généralement aux alentours de 2 000 euros, ce qui est très intéressant pour des personnes qui font de l’accueil et qui travaillent sur des horaires réguliers (même s’il n’est pas rare de travailler le samedi ou le dimanche).

3) Réceptionniste dans un hôtel

receptionniste

Les hôtels très fréquentés par des touristes étrangers ont forcément besoin de personnes qui soient capables de parler anglais de manière courante.

Aussi, il est possible de négocier des salaires de plus de 2 500 euros, surtout lorsque nous sommes en présence d’un hôtel de grand standing qui accueille une clientèle aisée.

4) Agent d’office de tourisme

Dans un office de tourisme, il est aussi tout à fait indispensable de parler l’anglais de manière courante.

Ici aussi, il s’agit d’une compétence qui peut se valoriser dans un salaire qui pourra tourner aux alentours de 2 300 euros si la clientèle est prestigieuse et que l’office de tourisme est à la recherche des meilleurs éléments qu’il soit.

5) Guide touristique

guide

Le guide touristique fait des excursions, des tours et des visites guidées la plupart du temps avec des touristes étrangers.

Selon son travail, il emmène ses clients faire des visites d’une heure, d’une demi-journée ou même des excursions de plusieurs jours.

Le salaire se trouve aux alentours de 2 000 euros auxquels il faut aussi ajouter les pourboires.

Certains touristes peuvent se montrer très généreux, alors cela fait gonfler les revenus de fin de mois.

6) Hôtesse de l’air / Steward

hotesse de l'air

Que cela soit pour communiquer avec les passagers étrangers ou avec le personnel des aéroports étrangers dans lesquels leurs avions atterissent, les hôtesses de l’air doivent avoir un anglais d’un niveau assez important.

L’apprentissage de la sécurité dans les avions se fait aussi sonvent en anglais, et ce vocabulaire est assez technique.

Une hôtesse de l’air peut gagner entre 2 000 et 3000 euros par mois selon son expérience.

7) Développeur / Programmeur

Pour ce métier, c’est plutôt le niveau de compréhension de l’écrit qui est important.

Entres autres, les développeurs vont souvent avoir besoin de déchiffrer de la documentation en anglais pour utiliser un software ou une API par exemple.

Les développeurs sont en demande et gagnent en moyenne entre 1 800 et 2 500 euros, mais ces chiffres peuvent monter encore plus haut en fonction des années d’expérience.

8) Commercial import export

import-export

Les commerciaux qui travaillent dans l’import export peuvent être amenés à gagner des salaires qui sont susceptibles d’aller largement au-delà de 5 000 euros par mois.

Pour ce faire, il faut bien évidemment développer un vrai sens commercial pour vendre des produits ou des services à des personnes ou des entreprises situées dans d’autres pays que la France.

Le métier de commercial import export peut être réalisé dans divers secteurs d’activités : énergie, métaux précieux, culture, sport…Plus les produits ou services sont réputés, plus les rémunérations peuvent être importantes.

Mais, nous sommes en présence d’un métier réalisé, en principe, par des personnes très diplômées (généralement d’écoles de commerce) pour lesquelles parler anglais est une chose qui est tout à fait normale.

9) Banquier d’affaires

Un banquier qui fait des affaires avec le monde de l’entreprise, va aussi devoir parler un anglais parfait.

En effet, il n’est pas envisageable de devoir faire appel à un ou plusieurs traducteurs lorsqu’il est question de gérer des affaires qui tournent autour de plusieurs millions d’euros.

Il est clair qu’ici une nouvelle fois, la pratique de l’anglais est absolument indispensable.

Mais, nous sommes ici en présence d’un métier qui est réalisé par des personnes hautement diplômées de grandes écoles ou d’écoles de commerce prestigieuses.

Cela leur permet, de manière très fréquente, d’avoir des salaires fixes qui sont supérieurs à 10 000 euros par mois (sans tenir compte des bonus ou primes qui peuvent être versés dans certaines hypothèses).

10) Journaliste

La plupart des journalistes se doivent de parler anglais.

Ils peuvent être envoyés à l’étranger pour un reportage ou une enquête et aussi être ammenés à faire des interviews avec des intervenants étrangers en anglais.

Les journalistes gagnent entre 2 000 et 3 000 euros.

11) Skipper de bateaux

Les personnes qui ont les moyens financiers d’avoir un bateau et de recruter un skipper pour faire naviguer celui-ci, sont le plus souvent des personnes étrangères qui ne parlent pas toujours le français.

Aussi, si elles veulent un skipper avec lequel échanger, il faut souvent rechercher une personne qui parlera l’anglais de manière courante.

Un skipper totalement bilingue pourra très certainement espérer un salaire qui tournera aux alentours de 3 000 euros par mois.

12) Chauffeur de maitre

chauffeur

Comme pour les voiliers, les personnes qui font appel à un chauffeur de maitre sont le plus souvent des personnes étrangères qui ne parlent pas forcément français.

Un chauffeur de maitre digne de ce nom qui souhaite offrir ses services de manière régulière devra dont parler anglais pour avoir des échanges efficaces avec les personnes qu’il pourra être amené à conduire.

13) Vendeur de bateaux

La vente de bateaux est une activité qui est très présente dans notre pays qui est entouré de mers et océans.

Au regard du pouvoir d’achat qui est nécessaire pour acquérir un grand bateau, il est évident une fois de plus qu’une pratique parfaite de la langue anglaise sera tout à fait indispensable pour réaliser les transactions dans les meilleures conditions.

Les salaires seront ici proportionnels aux montants des commissions qui peuvent être d’un niveau très élevé, au regard des prix des voiliers ou yachts.

14) Vendeur dans l’immobilier de luxe

En fonction de la clientèle, il est évident une nouvelle fois que la pratique de l’anglais sera indispensable.

Mais, comme pour les bateaux, il faudra conjuguer l’anglais à une vraie compétence commerciale nécessaire pour convaincre une clientèle qui a de vraies exigences au niveau de la qualité.

De plus, un vocabulaire technique en lien avec l’immobilier sera tout à fait nécessaire d’être maitrisé.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page