justifier démission en entretien

Comment bien expliquer et justifier une démission en entretien

Comment expliquer une démission et notamment lorsque cela ne s’est pas forcément passé de la meilleure des manières.

Il existe plusieurs raisons d’expliquer une démission en entretien d’embauche sans pour autant devoir être gêné.

Une démission pour reprendre une formation

Lorsque l’on est en emploi, il ne faut pas avoir honte de vouloir partir et de quitter une entreprise ou une administration.

En effet, nous pouvons tous à un moment ou à un autre de notre vie de nouvelles aspirations, de nouveaux désirs.

Lors d’un entretien d’embauche, il vous est donc tout à fait possible d’expliquer à un recruteur que vous avez démissionné de votre poste car vous sentiez que vous aviez un manque de formation et qu’il était nécessaire pour vous de renforcer vos savoirs pour progresser dans votre carrière professionnelle.

Exemple :

« Au regard des postes que j’ai eu l’occasion de remplir jusqu’à aujourd’hui j’ai pris conscience que je me devais de reprendre une formation. C’est pour cette raison que j’ai suivi le parcours de web marketeur ».

Dans le même ordre d’idée vous avez tout à fait pu suivre une formation pour complètement changer de carrière et vous réorienter.

Une fois encore, vous ne devez avoir aucun problème avec cela car il s’agit d’une chose de plus en plus fréquente de nos jours :

« Désireuse de travailler auprès des enfants depuis toujours j’ai démissionné de mon poste d’hôtesse d’accueil pour suivre une formation qui m’a permis d’obtenir mon CAP petite enfance ».

A lire sur ce thème : Voici comment expliquer et justifier une reconversion professionnelle à une recruteur

Une démission pour intégrer un nouvel emploi

Bien évidemment lorsque l’on travaille dans le secteur privé, il peut arriver de manière régulière qu’il nous faille démissionner pour rejoindre un nouvel emploi plus en rapport avec nos aspirations (salaire, missions proposées, secteur géographique de l’entreprise…).

Il n’est donc pas du tout difficile de justifier une démission dans ce cas-là :

« J’ai démissionné de mon poste d’agent d’entretien pour rejoindre une agence immobilière en tant qu’attaché commercial ».

Dans ces hypothèses, il est juste important de veiller à ce que les démissions ne soient pas trop fréquentes au risque de passer pour une personne instable ce qui n’est pas forcément un point très positif lorsque l’on veut jouir d’une bonne réputation dans le secteur professionnel auquel on appartient.

Il vous suffira à chaque fois (si vous avez démissionné à plusieurs reprises) de montrer que ces changements d’employeurs ne sont dus qu’au fait que vous êtes une personne qui souhaite progresser.

Évitez donc de critiquer votre ancien employeur car sinon la personne qui vous reçoit pourrait craindre d’être la personne que vous critiquerez dans quelques années.

Utilisez donc des formules de ce genre :

« J’avais besoin de progression dans mes missions quotidiennes et malheureusement l’entreprise qui m’accueillait ne pouvait pas m’offrir un nouveau poste. C’est pour cette raison que j’ai été obligé de donner ma démission ».

Vous voyez que de cette manière la situation tourne à votre avantage sans jamais remettre en cause une personne qui vous a donné votre chance à un moment de votre parcours professionnel.

Une démission pour assumer des charges familiales

Il existe une autre hypothèse de démission qui est très fréquente et qui peut se justifier parfaitement qui est la démission pour assumer des charges familiales.

Il peut s’agir par exemple d’une démission pour élever un ou plusieurs enfants mais il peut aussi s’agir d’une démission pour s’occuper de l’un de ses proches qui est malade.

Lors de l’entretien de recrutement, il faudra juste rassurer le recruteur en lui précisant que la situation est terminée et que vous êtes tout à fait disponible pour le travail qui va vous être proposé.

Il est en effet toujours essentiel que la personne en face de vous sente que le travail est à nouveau devenu votre priorité.

Exemple :

« Je me suis arrêtée de travailler pendant une dizaine d’années pour élever mes deux enfants mais maintenant que ceux-ci sont plus autonomes je me sens tout à fait disponible pour relancer ma carrière ».

Le choix qui a été fait est tout à fait respectable aux yeux du recruteur mais il n’en demeure pas moins que sa priorité est son entreprise et que de ce fait, il vous appartient de montrer votre réelle motivation pour l’emploi lors de votre entretien.

N’hésitez pas d’ailleurs dans ce cadre à parler d’enthousiasme, de seconde vie, de motivation.

Une démission pour faire des choses extraordinaires

Vous pouvez également préciser que vous avez donné votre démission parce que vous aviez un projet de vie que vous souhaitiez réaliser avant d’être trop âgé.

Ce peut être par exemple le cas d’un long voyage :

« Nous sommes partis avec les membres de ma famille faire un tour du monde pendant un an, ce qui m’a obligé à donner ma démission. Je pense que pendant cette année j’ai appris plus de choses qu’en 10 ans d’étude ce qui pourra toujours m’être d’une grande utilité sur mon prochain poste ».

Ici encore, vous mettez en avant les choses les plus positives entraînées par votre démission.

Vous avez également pu donner votre démission pour prendre du temps à écrire un livre ou à vous entraîner pour une performance sportive.

Peu importe, mais il est toujours essentiel de bien montrer les choses positives que cela a entraîné et qui pourront être utiles à l’entreprise si elle prend la décision de vous recruter.

Une démission pour créer une entreprise

Vous avez également pu démissionner pour tenter de créer une entreprise dans un domaine qui vous intéressait.

Si vous êtes sur le marché du travail c’est probablement que votre projet n’a pas totalement abouti mais peu importe.

Une nouvelle fois, vous allez pouvoir tout à fait mettre en avant les compétences que cela vous a permis d’acquérir :

« J’ai démissionné pour me lancer dans le secteur de la vente de bijoux mais malheureusement la crise sanitaire ne m’a pas aidé dans mon projet. Cette expérience m’a tout de même permis d’apprendre les bases du marketing et de la relation avec les clients ce qui j’en suis certaine pourra être d’une grande utilité dans le poste que vous proposez aujourd’hui ».

Ici encore, tirez les aspects positifs de cet échec qui, au moins, vous aura fait grandir très rapidement d’un point de vue professionnel ce qui est toujours positif pour un recruteur.

A lire sur ce thème : Expérience auto-entrepreneur sur le CV : faut-il en parler et comment

Une démission pour se consacrer du temps

Enfin, vous pouvez tout à fait préciser lors de votre entretien que vous avez démissionné d’un précédent poste pour pouvoir vous consacrer du temps et ainsi faire ce qui vous plaisait.

Ce peut être de voyager, de lire, de faire du sport voire tout simplement de réfléchir sur votre avenir.

Encore une fois, ce qui est important c’est de montrer le côté positif qui en est ressorti et la nouvelle personne que vous êtes devenue.

Par exemple :

« C’est pendant ces quelques mois que j’ai pris le temps de réfléchir à ce que je souhaitais faire de ma vie et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je propose aujourd’hui mes services en tant que commercial dans le secteur de l’immobilier ».

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page