feedback au bureau

Comment faire un bon feedback (positif ou négatif) au travail (avec exemples)

Le feedback au travail (ou retour en français) est très important.

Faire un bon feedback, positif et surtout négatif, n’est pas toujours une chose facile à faire.

De quelles façons est-il possible faire un bon feedback pour un manager, c’est ce que nous allons voir maintenant.

C’est quoi un bon feedback ?

Pour commencer, il nous est presque possible de dire qu’un feedback est un bon feedback.

En effet, faire un retour sur la qualité du travail qui a été réalisé ou sur la manière dont on a ressenti tel ou tel comportement autour d’une réunion est toujours une bonne chose.

Il y a, en effet, beaucoup trop de managers ou de chefs d’équipes qui ne font jamais aucun retour aux membres de leurs équipes.

Ceci est le plus souvent très mal ressenti chez les personnes qui sont managées, aussi est-il indispensable de toujours penser à faire un retour quelle que soit la manière de le faire.

Bien évidemment, il est préférable de faire un retour positif sur le travail qui a été réalisé, mais cela ne peut pas toujours être le cas c’est évident.

Il est donc toujours nécessaire de respecter un certain nombre de règles pour faire un bon feedback.

Être précis dans son feedback

Il est essentiel lorsque l’on fait un retour aux personnes qui travaillent avec nous d’être précis.

En effet, cela va montrer que vous êtes particulièrement attentif au travail qui a été réalisé et que vous ne faites pas cela que pour faire plaisir.

Par exemple :

« Je te remercie pour l’analyse précise que tu m’as rendue sur la situation financière du service »

« Félicitations pour cette nouvelle recette de poulet que vous avez mise en place dans le menu de la semaine dernière ».

De cette manière, il est clair qu’il n’y a absolument aucune ambiguïté et que le retour est tout à fait sincère.

Être sincère dans son feedback

Il est absolument essentiel de faire preuve de sincérité lorsque l’on fait un retour à une personne.

En effet, il n’y a rien de pire de parler d’un travail de grande qualité lorsque ce n’est absolument pas le cas.

Il ne faut pas rêver si la personne sait que son travail n’a pas été bon, cela ne sert à rien de lui mentir, car les effets seraient encore pires.

Cela aurait juste tendance à montrer que vous n’êtes pas sincère dans votre management et que vous cherchez juste à acheter la paix sociale et à éviter le conflit.

Mais ce n’est pas ce que l’on attend d’un manager qui doit à la fois être sincère et être courageux.

Mettre les formes dans un feedback négatif

Lorsque le feedback porte sur des choses négatives, il est toujours important de mettre les formes qu’il convient.

En effet, même si tout le monde apprécie d’avoir des retours sur son travail, personne ne souhaite être humilié.

Il est donc plus que nécessaire d’éviter les formules telles que

❌ « Ton travail était vraiment nul »

ou

❌ « Je ne sais pas comment il vous a été possible de me rendre un travail d’une aussi mauvaise qualité ».

D’une part, il n’est plus possible à notre époque de faire preuve de tant d’humiliation.

Et d’autre part, je peux vous assurer que ce n’est pas de cette manière que les personnes vont progresser dans la réalisation de leur travail, bien au contraire.

De plus, lorsque l’on souhaite faire un feedback négatif à un membre de notre équipe, il ne faut jamais le faire en public, devant d’autres personnes.

L’objectif du feedback ne consiste pas à humilier un salarié mais cela consiste à lui donner les armes qui lui permettront de progresser dans un second temps.

De la même manière, si vous faites un feedback positif à une autre personne celui-ci doit servir à encourager la personne, mais en aucun cas à faire remarquer à une personne plus en difficulté qu’elle n’est pas parvenue à atteindre les résultats que l’on attendait d’elle.

Évitez donc en public de dire :

❌ « Je félicite Sylvie qui a parfaitement atteint ses résultats ce qui est loin d’être le cas d’Isabelle ».

De cette manière, vous risquez surtout de semer la zizanie entre les deux membres de votre équipe, ce qui ne doit jamais être le cas lorsque l’on fait un retour à une personne sur la qualité du travail qu’elle a accompli.

A lire mon article sur ce thème : 9 exemples de feedbacks négatifs donnés positivement

Donner des clés pour s’améliorer

Le dernier élément à aborder lorsque l’on parle d’un feedback réussi, ce sont les pistes d’amélioration qui peuvent être données.

En effet, même s’il est bien de féliciter une personne pour le travail qui a été réalisé ou de relever un certain nombre de points à améliorer, il faut aller un peu plus loin.

En effet, le salarié ou l’agent de la fonction publique est toujours à la recherche de solutions qui vont lui permettre d’avoir un meilleur rendu la fois d’après.

Le rôle du bon manager est donc de donner des solutions d’amélioration.

Par exemple :

« J’ai beaucoup apprécié ta présentation de la semaine dernière ; je pense en revanche qu’il pourrait peut-être, être pertinent de faire un peu moins de diapositives la prochaine fois »

« Le logo que vous avez réalisé pour notre nouveau client ne m’a pas semblé assez abouti ; je pense que vous devriez davantage vous inspirer de ce qui se fait dans le secteur d’activité de la bureautique ».

De cette manière, l’aspect négatif du feedback passe bien et l’aspect positif montre que le retour est sincère puisque l’on ne parle pas de travail magnifique ou extraordinaire ce qui pourrait apparaitre comme très exagéré la plupart du temps.

De quelles manières réaliser un bon feedback ?

Il existe plusieurs manières de réaliser un bon feedback en fonction de la taille de l’entreprise ou de la proximité avec les personnes concernées.

Réaliser un feedback lors d’un entretien

La chose la plus simple lorsque l’on souhaite faire un feedback à un membre de notre équipe est de le recevoir en entretien et de le faire de manière orale.

Ce n’est pas forcément une manière de faire très officielle mais cela permet de garder une forme de spontanéité et de convivialité sur le travail qui est réalisé.

De plus, de cette manière, il va tout à fait être possible d’avoir un réel échange avec la personne qui aura la possibilité de remercier de vive voix (ce qui est aussi très apprécié chez les managers).

La personne pourra aussi éventuellement donner ses arguments si le travail qu’elle a réalisé a été source de critique « je n’ai pas eu le temps de terminer le dossier que tu m’avais demandé, mais je te rappelle que pendant la même semaine j’ai dû remplacer la secrétaire du 2ème étage qui était absente pour maladie ».

feedback entretien

Utiliser le mail pour faire un feedback

Le mail peut aussi être utilisé pour faire un retour.

Je le conseille uniquement pour les choses les plus basiques du quotidien mais il est à éviter lorsqu’il s’agit de faire un feedback sur un plus gros dossier.

En effet, dans ce cas, un retour plus étayé dans le cadre d’un entretien officiel aura beaucoup plus de portée, notamment d’un point de vue symbolique ce qui n’est pas à négliger en termes de management.

Rédiger un courrier pour un feedback officiel

Enfin, il est aussi tout à fait possible de réaliser un feedback par l’intermédiaire d’un courrier.

Cette manière de procéder donnera encore plus de force au retour réalisé par le responsable de service, voire par un dirigeant du plus haut niveau.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page