entretien comptable

Les 19 questions d’entretien d’embauche de comptable les plus posées

Si votre candidature est acceptée pour un poste de comptable, vous allez devoir passer un entretien d’embauche et répondre aux différentes questions du recruteur.

Voici mes quelques conseils pour vous aider à préparer vos réponses et à réussir votre entretien.

1) Qu’avez-vous compris du poste que nous vous proposons ?

L’étude de la fiche de poste va être essentielle pour pouvoir répondre à cette question.

Pour donner les réponses qui conviennent, je vous invite de ce fait à bien travailler l’étude du poste en amont et à relever les missions et tâches qui seront essentielles aux yeux du recruteur.

Mettez bien en parallèle tout ce que vous avez déjà fait et qui va donc vous permettre de démontrer de manière évidente que vous saurez réussir les tâches confiées.

Expliquez bien en détail ce que vous avez fait et de cette manière, vous apparaitrez comme la candidate ou le candidat qui s’impose de manière incontestable.

Cela peut paraitre simple, mais je peux vous assurer que trop peu de candidats se comportent de la sorte et gâchent ainsi toutes leurs chances de réussite.

2) Quelles sont vos compétences en comptabilité ?

Lorsqu’une telle question vous est posée, il vous faut entrer dans le détail afin d’être le plus précis possible.

Vous pouvez par exemple diviser vos compétences en plusieurs grands domaines et préciser les compétences pour chacun d’entre eux : domaine de la paie, comptabilité fournisseur, élaboration de budgets par exemple.

N’hésitez pas bien entendu à donner des exemples très concrets qui permettront parfaitement bien de valoriser votre parcours professionnel.

Plus vous serez précis, plus vous aurez de chances de convaincre le recruteur assis face à vous.

3) Comment vous voyez vous dans 10 ans ?

Cette question a pour intérêt de voir si vous êtes une personne avec de l’ambition ou si, au contraire, vous préférez rester tranquille dans votre zone de confort.

Dans l’absolu, les deux réponses sont correctes puisque tout va dépendre du profil recherché par l’entreprise.

La seule réponse que vous ne pouvez pas donner, c’est que vous ne serez plus dans cette entreprise car vous recherchez un emploi un peu plus valorisé.

Cette question permet aussi à l’entreprise de voir si elle pourra compter sur une possibilité d’évolution pour vous.

En effet, dans le cadre de la gestion prévisionnelle, les entreprises ont besoin de personnes capables de progresser.

N’hésitez donc pas à préciser que vous souhaitez évoluer dans votre carrière.

4) Quelles sont d’après-vous les qualités d’un comptable ?

Lorsque vous allez répondre à cette question mettez surtout bien en relation les qualités d’un comptable et les qualités qui sont les vôtres.

Dans ce cadre, vous pouvez parler de rigueur, de précision, de perfectionnisme.

N’oubliez pas que les métiers de la comptabilité ne permettent pas d’être dans l’approximatif.

5) Pour quelles raisons avez-vous suivi des études en comptabilité ?

Il s’agit du genre de questions pour lesquelles vous pouvez parfaitement être sincère.

Évitez de dire que vous aimez les chiffres, c’est la réponse que tout le monde donne de manière systématique.

Vous pouvez plutôt préciser que vous souhaitez participer à la bonne marche de l’entreprise, que vous vivez la comptabilité comme un jeu qui vous passionne par exemple.

6) Quels sont les logiciels comptables que vous connaissez ?

Pour cette réponse aussi, vous devez faire preuve de la plus grande précision possible.

Ne vous contentez pas de citer les noms des logiciels, mais expliquez plutôt quelles sont les tâches que vous avez réalisées avec ces logiciels.

Si vous connaissez plusieurs logiciels, pensez à ajouter que cela vous permet de vous adapter très rapidement à d’autres modes de fonctionnement.

7) Quel est votre niveau de compétences en bureautique ?

Un comptable doit aussi travailler avec les outils de bureautique.

Vous devez donc, une nouvelle fois, illustrer vos propos.

Ne vous contentez pas de dire que vous maitrisez Excel.

Vous pouvez dire que vous l’utilisez pour réaliser des tableaux de bord de suivi des dépenses ou des tableaux croisés dynamiques pour bien informer la direction générale.

De la même manière, si vous parlez de traitement de texte, expliquez quels en sont vos usages les plus fréquents.

8) Quelles opérations annexes à la comptabilité savez-vous faire ?

Vous pouvez par exemple montrer que vous savez faire la paye des salariés au regard des expériences que vous avez eues dans une autre entreprise.

Vous pouvez aussi préciser que vous maitrisez les traitements de texte et que les tâches de secrétariat ne vous sont pas du tout étrangères.

De cette manière, vous pouvez toujours mentionner qu’il vous est possible réaliser des tâches en plus de la comptabilité.

Il s’agira toujours d’un petit plus par rapport à d’autres candidats qui peut parfois faire la différence lorsque le recruteur est hésitant dans son choix.

9) Êtes-vous une personne disponible ?

L’employeur va ici chercher à savoir si vous êtes une personne sur laquelle il va pouvoir compter en cas de surcroît d’activité.

Pour vous sortir de cette question délicate, vous pouvez toujours dire que vous connaissez parfaitement bien l’activité comptable et que vous savez qu’à certains moments de l’année, il vous faut travailler davantage que pendant des périodes un peu plus calmes.

Même si vous avez des contraintes familiales, n’en parlez pas au moment de l’entretien d’embauche, car cela pourrait vous être préjudiciable.

10) Quels sont vos principaux défauts ?

Même si cette question n’est pas forcément la plus pertinente, elle est posée de manière régulière par les recruteurs qui manquent d’imagination.

Vous pouvez donc la préparer sans hésitation.

Le conseil que je peux vous donner est de dire quelque chose que le recruteur sait déjà : « je manque un peu d’expérience », « je ne connais pas forcément ce logiciel ».

Pensez dans ces cas-là à répondre directement à l’objection :

« Je n’ai pas beaucoup d’expérience, mais je suis très dynamique et j’ai une vraie soif d’apprendre »

« Je ne connais pas votre logiciel, mais j’en connais beaucoup d’autres ce qui va me permettre de rapidement m’adapter »

Sans mentir, je ne vous invite pas à faire preuve de la plus grande honnêteté.

Ne perdez pas de vue que vous passez un entretien de recrutement avec pour objectif d’être embauché et non d’énoncer l’ensemble de vos défauts ou de vos points faibles.

11) Quelle est votre plus grande fierté ?

Ici, si rien ne vous est précisé, vous pouvez partir sur une fierté personnelle ou professionnelle.

Je vous invite cependant à orienter votre réponse sur le travail.

Vous pouvez par exemple dire, que vous avez décroché un diplôme dont vous êtes fier, que vous avez redressé les comptes de l’entreprise dans laquelle vous avez travaillé auparavant.

Ici également, faites preuve de la plus grande précision possible en développant parfaitement votre réponse.

12) Quelles sont les dernières formations que vous avez suivies ?

Ici aussi, vous devez faire preuve de la plus grande des précisions.

Plus vous décrirez le contenu et le mettrez en parallèle avec ce qui est attendu du candidat, plus, une nouvelle fois, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

De plus, le fait de suivre des formations assez régulièrement va montrer que vous êtes une personne qui souhaite progresser et qui est toujours à jour de ses connaissances.

Dans ce cadre, pensez à toutes les formations que vous avez pu suivre : celles purement comptables, mais aussi celles qui sont plus techniques sur des logiciels.

13) Quels sont vos loisirs ou activités extra-professionnelles ?

Il s’agit ici de savoir si vous vous intéressez à des choses culturelles, sportives ou si vous faites du bénévolat par exemple.

Ne vous inventez pas des loisirs comme la lecture par exemple, car il est fort à parier que la personne en face de vous, vous demandera quel roman vous lisez en ce moment.

Si vous faites du bénévolat dans une association, vous pouvez tout à fait le valoriser, car c’est toujours une activité qui est particulièrement appréciée des employeurs qui aiment les personnes qui possèdent de bonnes valeurs.

14) Pour quelle raison souhaitez-vous quitter votre emploi actuel ?

Lorsque cette question vous est posée, vous devez répondre en deux temps, dans deux directions.

Tout d’abord, précisez que vous souhaitez évoluer d’un point de vue professionnel et que votre entreprise actuelle ne vous le permet pas (en raison de sa taille par exemple).

Ne critiquez jamais votre employeur ou votre entreprise, ce n’est jamais apprécié d’un recruteur qui pourrait penser être celui qui sera critiqué dans quelques années.

Ensuite, précisez que l’offre de l’entreprise vous a particulièrement séduit.

Plus que quitter votre employeur, vous voulez intégrer cette entreprise. Ne vous contentez pas de dire cela, mais donnez les meilleurs arguments qui montreront que vous êtes parfaitement sincère dans votre réponse.

15) Aimez-vous apprendre de nouvelles choses ?

Bien évidemment, vous devez répondre par l’affirmative.

Précisez d’ailleurs que depuis votre sortie de l’école et l’obtention de votre diplôme, vous continuez de vous former.

Vous pouvez par exemple préciser que vous lisez beaucoup sur votre métier, ou que vous suivez des formations sur Internet de manière régulière.

C’est de cette façon que vous montrerez que vous êtes un futur employé ambitieux, dans le bon sens du terme.

16) Quelles sont vos prétentions salariales ?

Cette question est souvent celle qui pose un problème.

En ce qui vous concerne, cela ne doit pas être le cas.

Au regard de votre parcours, je vous invite à ne pas vous sous-estimer ni à vous sur estimer d’ailleurs.

Vous pouvez répondre que vous savez qu’il existe une grille salariale au sein de l’entreprise et que vous comprendriez que l’entreprise ne souhaite pas revenir dessus.

En revanche, vous pouvez tout à fait préciser que votre salaire est de tant  et que vous ne souhaitez pas descendre en dessous, même si le poste vous intéresse tout particulièrement.

17) Que pensez-vous du télétravail ?

Faites preuve de beaucoup de mesure dans votre réponse, car tout le monde n’est pas forcément de votre avis sur la question.

Pour commencer, renseignez-vous au préalable sur les pratiques de l’entreprise et orientez votre réponse en fonction.

Si vous êtes favorable au télétravail, montrez bien de quelle manière vous vous êtes déjà organisé pour bien garder votre efficacité et maintenir un niveau de compétence équivalent au travail en présentiel.

18) Que connaissez-vous de notre entreprise ?

Il est bien évident que vous aurez effectué des recherches au préalable sur l’entreprise.

En tant que comptable, il est même important d’avoir des informations sur la situation financière de l’entreprise.

Si vous n’effectuez pas ce travail, c’est une erreur inexcusable.

Mais, normalement vous aurez déjà recueilli un maximum d’informations au moment de la rédaction de la lettre de motivation.

Plus, vous aurez d’informations, plus le recruteur sera flatté et plus vous apparaitrez comme une personne parfaitement motivée.

Renseignez-vous bien aussi, sur les produits ou les services qui sont commercialisés dans la structure que vous souhaitez rejoindre.

Comment se dire motivé si on ne sait rien de l’entreprise ?

19) Que connaissez-vous du secteur d’activité dans lequel nous évoluons ?

De la même manière, le secteur d’activité que vous souhaitez rejoindre ne doit plus avoir aucun secret.

Soit, vous y avez déjà travaillé et la réponse sera simple à donner.

Soit ce secteur est nouveau pour vous, et vous devez bien vous renseigner (principales entreprises du secteur, situation économique…).

Vous devez faire le même travail de recherche que pour l’entreprise, ce qui est assez simple avec Internet aujourd’hui.

Articles similaires :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note moyenne : 5 / 5. Votants : 2

Aucun vote pour le moment

Retour haut de page